La loi n’autorise pas des employés autres que ceux de la Bagged Sugar Storage and Distribution Ltd (BSSD) à manipuler les sucres spéciaux, avance Clarel Dodin. Or, affirme le porte-parole du front commun des syndicats des Sugar Service Providing Institutions et de la Mauritius Cane Industry Authority (MCIA), le syndicat des sucres stocke désormais entre 25 000 et 40 000 au Mauritius Freeport Development, en recourant à ses propres employés.

Il n’y a pas eu de consultation avec les syndicats, soutient Clarel Dodin, alors que la MCIA a donné son aval.

Les employés de cette compagnie d’Etat réclament l’intervention des ministres de l’Agro-industrie et du Travail.

Le front commun déplore également que la MCIA n’ait toujours pas appliqué les recommandations du Pay Research Bureau en ce qu’il s’agit de la BSSD, qui remontent à l’année dernière. Il est notamment question d’une hausse moyenne des salaires par 8% et de l’introduction d’une personal pensionable allowance, a expliqué Clarel Dodin ce 3 août.