Ce n’est pas pour rien que la journée mondiale de la santé mentale a été placée sous le signe de la dignité. Observée le 10 octobre, cette journée est destinée à la fois aux patients mais aussi au personnel concerné par leur prise en charge, explique Rajnath Aumeer, Consultant in charge à l’hôpital de Brown-Séquard. Mais ce sont surtout les premiers qui ont besoin de soutien car étant, même aujourd’hui, stigmatisés et discriminés.

L’hôpital Brown-Séquard a organisé, aujourd’hui, une cérémonie où les patients ont présenté leurs travaux et animé un spectacle. C’est, certes, le seul hôpital psychiatrique de l’île. Mais à travers des services décentralisés, ce sont quelque 100 000 patients qui suivent un traitement pour un désordre mental, indique Rajnath Aumeer. Celui-ci déplore que pour de nombreux Mauriciens, se rendre à l’établissement de Beau-Bassin est toujours synonyme de folie.

Anil Gayan a, lui aussi, lancé un appel pour que les patients soient mieux soutenus par leurs proches. Rappelant que plus de 300 patients admis à Beau-Bassin y sont depuis un moment, certains depuis des dizaines d’années. Les services de santé mentale bénéficient d’une dotation budgétaire annuelle de Rs 450 millions.

Interpellé par la presse à l’issue de la cérémonie, Anil Gayan a refusé de répondre aux journalistes. Arguant être « victime d’un lynchage » de la part des médias.