L’industrie manufacturière locale n’a pas seulement besoin d’investissements nouveaux mais également de technologies nouvelles. C’est seulement ainsi qu’elle pourra prétendre conquérir de nouveaux marchés, notamment en Afrique.

C’est pour mettre en place une stratégie dans ce sens que Cader Sayed Hossen a rencontré hier les organisations du secteur privé afin d’élaborer un plan de relance pour le secteur. Le Joint Economic Council, la Chambre de Commerce et d’Industrie, Enterprise Mauritius, le ministère des finances ainsi que celui de l’industrie ont prévu de se rencontrer à nouveau dans deux semaines afin de passer en revue l’ébauche de cette nouvelle stratégie.