La langue de Paul Bérenger se délie enfin. Le leader mauve a fini par avouer, ce soir, que les soucis au sein du Remake ne datent pas de quelques jours, mais remontent bien à plusieurs mois. Et que le principe égalitaire du Remake 2000 ne lui plaît pas. Pour l’heure, insiste Paul Bérenger, le MMM envisage de faire cavalier seul aux prochaines élections générales. « L’avenir dira », cependant, si un nouveau partenariat, sur de nouvelles bases, est possible avec le MSM.