Ils étaient environ 900 jeunes handicapés, en compagnie de leurs parents et des responsables des 32 associations qui les prennent en charge, au château du Réduit ce matin. Au programme : une marche organisée dans le cadre des célébrations du 12-Mars, et qui leur est entièrement dédiée.

Ameenah Gurib-Fakim a souligné d’emblée, dans son allocution, que ce sont « nos frères et nos sœurs tout à fait capables mais différents ». Ce qui leur fait défaut, ce sont des « moyens », insiste la présidente de la République. Qui estime que les « possibilités scientifiques, technologiques, infrastructurelles et sociales existent pour améliorer la qualité de vie de tous ».

Fazila Jeewa-Daureeawoo a, de nouveau, indiqué qu’un Disability Bill serait présenté au Parlement pour notamment sanctionner toute forme de violence, de maltraitance et de discrimination vis-à-vis des handicapés.