Les victimes de la vente à la barre souffrent suffisamment, rappelle le Parti travailliste (PTr). La Commission d’enquête présidée par Wendy Rangan a fait un gros travail, dit Yatin Varma. Et ses recommandations, qui ont été rendues public début mai, sont claires, poursuit l’homme de loi. Elles peuvent « être appliquées dans un délai minime », estime-t-il.

Le Parti travailliste demande au gouvernement de diligenter au plus tôt le State Law Office pour rédiger les amendements nécessaires à la législation actuelle. « Trois mois », estime la commission légale du PTr, devraient suffire. Celle-ci suggère également que les membres de la Commission for the Protection of Borrowers, appelée à remplacer l’Office of Commissioner for the Protection of Borrowers, soient nommés par la Judicial and Legal Services Commission, cela afin d’en garantir l’indépendance.