Follow Us On

Slider

Pour l’Equal Opportunities Commission (EOC), la nomination de Vijaya Sumputh, proche d’Anil Gayan, au poste de directrice exécutive du Cardiac Centre n’est pas légale. La Commission est arrivée à cette conclusion à la suite des enquêtes initiées en mars de cette année. L’affaire a donc été portée devant l’Equal Opportunities Tribunal, qui a tenu une première audition ce lundi 9 novembre.

Alors que les parties devaient soumettre leurs « statements » aujourd’hui, l’avocat d’Anil Gayan a soulevé quelques points légaux. Vikash Rampoortab conteste notamment le statut de l’EOC en tant que plaignant, arguant que si tel est le cas, les défendeurs – soient Gayan, le Trust Fund for Specialised Care mais aussi Vishwamitra Ramjee, qui le préside – ne bénéficieront pas d’un « procès équitable ».

C’est le Trust Fund qui a nommé Sumputh.

Brian Glover, qui préside l’EOC, espère pour sa part que « tout le monde comprendra que c’est un cas d’intérêt public ».

L’affaire a été renvoyée au 20 janvier 2016. Sous la présidence de Denis Vellien, assisté de Mohini Bali et de Kader Lotun.

Photo : Brian Glover, président de l’Equal Opportunities Commission.

Facebook Comments

1er étage, Bâtiment Jamalacs,
Rue du Vieux Conseil, Port Louis

Rédaction : [email protected]
Publicité : [email protected]

Téléphone :  212 75 90
Fax :  212 74 91

More in News, Videos
[Vidéo] SAJ salue l’ouverture d’un collège de la Mauritius Sanatan Dharma Temples Federation

La Mauritius Sanatan Dharma Temples Federation a inauguré, durant ce week-end, son collège à Réduit. Celui-ci abritera un collège dont...

Close