« Les Comores représentent un marché important pour les exportateurs mauriciens. » Azim Currimjee l’a souligné d’emblée lors de la réunion de travail organisée au Mauritius Chamber of Commerce and Industry (MCCI), ce matin, en présence du président des Comores, Azali Assoumani.

De fait, le pays exporte environ Rs 200 millions de marchandise par an vers l’archipel, précise le président de la MCCI. Celle-ci a réuni, ce 14 juillet, divers chefs d’entreprise déjà présents aux Comores ou souhaitant y démarrer leurs activités.

Azali Assoumani dit accueillir avec enthousiasme  les « opportunités mauriciennes ». Ajoutant que son pays fera « le maximum » pour les rentabiliser. « Nous allons faire en sorte que les échanges entre Maurice et les Comores soient symétriques et se renforcent davantage », a déclaré le président des Comores.

Celui-ci est en visite dans l’île principalement pour la cérémonie d’investiture du nouveau secrétaire général de la Commission de l’océan Indien. Lors de la soirée qui s’est déroulée hier, à l’hôtel Labourdonnais, Jean Claude de l’Estrac a passé le flambeau au Comorien Hamada Madi Bolero.

Depuis le début de son séjour, le président comorien a rencontré divers officiels mauriciens, dont le ministre Gayan le 11 juillet. Maurice et les Comores comptent revoir les accords qui les lient, notamment pour les secteurs de la santé, et élargir les domaines de coopération.

Les discussions se sont poursuivies ce 14 juillet avec le ministre de la Santé comorien Moussa Mahona, accompagné de cadres de son ministère.

Anil Gayan propose de faire des achats groupés de médicaments, de concert avec les Comores, afin de « bénéficier de meilleurs prix ». Il a aussi mis l’accent sur la nécessité pour les ressortissants de l’archipel qui viennent se faire soigner à Maurice de passer par les voies officielles.

Photo : Azali Assoumani, président des Comores, et Azim Currimjee, président de la Chambre de commerce et d’industrie de Maurice.