Surprise. Danrajsingh Aubeeluck, leader du Party Malin, se mesure de nouveau à l’électorat. Cette fois-ci à Belle-Rose/Quatre-Bornes, pour la partielle.

La population, dit-il, est dégoûté par les dirigeants du pays mais aussi par les partis dits traditionnels. Ces derniers pourraient se voir donner infliger une leçon, estime Dhanrajsing Aubeeluck. Qui a rappelé certaines de ses mesures proposées lors de ses campagnes pour les élections générales.

Pour ce scrutin, il promet «un programme dynamique».