La Constitution ne mentionne pas la nomination des Private Parliamentary Secretaries. Encore moins suivant des recommandations du Premier ministre à la présidence de la République, affirme Eddy Joson. Pour cette raison, le Parlement devrait être dissous, estime le candidat de la Ligue républicaine à Belle-Rose/Quatre-Bornes. Qui soutient vouloir saisir la Cour suprême sur ce point.

Eddy Joson est revenu sur les différents points de son programme de campagne lors d’un point de presse, ce mercredi 13 décembre. Une de ses mesures phares, s’il entre au Parlement : la comptabilisation des votes blancs, mais aussi l’identification des électeurs qui ont ainsi exprimé leur mécontentement.

Dans le combat contre la pauvreté, Joson insiste pour moins d’assistanat. Plaidant, à la place, en faveur d’un programme pour que les plus démunis fondent leurs propres entreprises. Le candidat à la partielle rappelle également qu’il compte mettre en place un fonds d’aide.

Le membre de la Ligue républicaine souhaite, par ailleurs, inscrire le principe de laïcité dans la Constitution. Ce qui, selon lui, garantira l’équilibre social du pays.