Le tika est un symbole «très fort dans l’hindouisme». Apposé lors de cérémonies religieuses ou pour pour accueillir quelqu’un. Pour les femmes mariées qui le portent, le tika est le symbole du statut d’épouse. L’interdire sur le lieu u travail, explique le pandit Ved Gopee, c’est porter «atteinte à notre liberté religieuse».

Le président de la Sanatan Holistic Vidya Academy s’élève contre les récents règlements internes d’un hôtel de l’Est. Ceux interdisent, entre autres, le port du tika. Une affaire que le syndicaliste Atma Shanto avait portée à l’attention des ministères du Travail et de l’Egalité des genres.

Selon Atma Shanto, des employés ont été sanctionnés à cause du port du tika. Le syndicaliste affirme que suivant un avis du State Law Office, l’interdiction a été jugée anticonstitutionnelle. Ce que confirme le service de presse du ministère du Travail. L’hôtel The Residence Mauritius a été notifié de l’avis du SLO. La dernière réunion avec les représentants de cet établissement du groupe Cenizaro Hotels & Resorts date de cette semaine, soit le 3 avril.

A la Victoria House, on souligne qu’un suivi sera assuré. Et que si l’hôtel persiste avec cet interdiction, des poursuites ne sont pas à écartées.

Atma Shanto prévoit, de son côté, une manifestation pour le 20 avril.

Nous avons contacté l’hôtel The Residence Mauritius. On nous a signifié que la direction était en réunion.