Follow Us On

Slider

Photo : (assis, de g. à dr.) Choolun Bhojoo, responsable de l’Anti Drug and Smuggling Unit, Amado Philip de Andrés, représentant régional de l’Office des Nations unies contre les drogues et le crime, le ministre mentor sir Anerood Jugnauth, le Premier ministre Pravind Jugnauth, entourés des délégués de pays africains à Balaclava. 

Le National Drug Control Master Plan 2019-2023 a été lancé ce lundi 16 septembre lors de l’ouverture de la 29e réunion des Heads of National Drug Law Enforcement Agencies Africa. Comme annoncé précédemment, le National Drugs and HIV Council, que  préside le Premier ministre Pravind Jugnauth, étudiera ce document en vue de la mise en œuvre des mesures préconisées et d’une meilleure coordination entre les différents services et ministères impliqués dans la lutte contre le trafic de drogue.

Le National Drug Control Master Plan 2019-2023 a été élaboré avec le soutien de l’Office des Nation unies contre les drogues et le crime (UNODC). La collaboration est essentielle dans ce combat contre les trafiquants, a souligné le chef du gouvernement mauricien, que ce soit au niveau des instances locales ou sur le plan international. La centaine de délégués des pays d’Afrique réunis à Balaclava en sont l’exemple, a ajouté Pravind Jugnauth.

L’hôtel Ravenala accueille, cette semaine jusqu’au vendredi 20 septembre, cette conférence. Des représentants de cinq pays observateurs, dont l’Italie, l’Espagne, la France et les Etats-Unis, y participent, de même que ceux de l’Oganisation mondiale de la santé et du service de renseignements Interpol.

Choolun Bojoo, Deputy Commissioner of Police et no 1 de l’Anti Drug and Smuggling Unit, a quant à lui fait ressortir qu’il est important que la force policière mauricienne ait un réseau plus élargi comprenant les forces de l’ordre d’autres pays. Ce type de collaboration est efficace, ajoute-t-il, en citant l’exemple d’une récente opération entre Maurice et La Réunion.

Facebook Comments