Pravind Jugnauth est catégorique. Il n’est pas question pour le MSM de se joindre au front commun que Paul Bérenger compte mettre en place pour contraindre Navin Ramgoolam à rappeler le Parlement. Le leader du MSM estime que l’initiative de Bérenger n’est qu’une tactique pour ramener le Premier ministre à la table des négociations. Et Jugnauth de préciser que, contrairement aux mauves, la position de son parti n’a pas changé depuis la prorogation de l’Assemblée nationale.