Paul Bérenger en est convaincu. Le Mouvement socialiste militant (MSM) ne votera pas une loi sur le financement des partis politiques. Ni son partenaire, le Muvman Liberater (ML). Intervenant ce samedi lors de sa conférence de presse hebdomadaire au Hennessy Park Hotel, le leader du Mouvement militant mauricien (MSM) a aussi exprimé son opposition contre le projet de réforme électorale par le gouvernement.

L’ancien Premier ministre a aussi tenu à faire un rappel historique autour de la création des circonscriptions sous la période britannique, estimant que des inexactitudes sont véhiculées dans le cadre du débat autour du redécoupage des circonscriptions. Il invite les politiciens à respecter le travail de l’Electoral Boundaries Commission.