A la veille des débats sur le Good Governance and Integrity Reporting Bill, la position des mauves est claire. Le MMM votera pour l’amendement constitutionnel qui nécessite la loi Bhadain, mais pas pour celui-ci en l’état. C’est ce qu’a expliqué Paul Bérenger ce mardi 1er décembre, à l’issue de la réunion du comité central du MMM.

Si le MMM donne son assentiment au Constitution (Amendment) Bill, c’est parce que les demandes du parti ont été agréées par sir Anerood Jugnauth, indique le leader des mauves. Cela malgré les réticences du Premier ministre au départ.

En revanche, trop de flou demeure pour ce qui est du Good Governance and Integrity Reporting Bill, selon le MMM. Tout comme les risques d’abus si cette loi est votée. Que les débats soient renvoyés à la rentrée, suggère Bérenger. De nombreuses modifications, souligne-t-il, doivent encore être apportées au projet de loi. De plus, dit le leader du MMM, avec 30 orateurs de prévu, les débats risquent de traîner en longueur.

Paul Bérenger a aussi lancé un appel au sens de responsabilité des députés du PMSD et de l’Organisation du peuple rodriguais.

Photo : Paul Bérenger est entouré d’Ajay Gunness et de Rajesh Bhagwan.