Les débats parlementaires lors de deux questions adressées à Stéphan Toussaint ont vite tourné au vinaigre. Les échanges ont été particulièrement vifs entre le ministre de la Jeunesse et des Sports et le député mauve Franco Quirin, vite rejoints par ses camarades du MMM. A tel point que la Speaker a brièvement suspendu la séance.

Le ministre a indiqué, ce 17 avril au Parlement, que les membres du conseil d’administration du comité d’organisation des Jeux des Iles de 2019 (COJI) ne perçoivent aucune rémunération. Toussaint n’a toutefois pas été en mesure de préciser le salaire du CEO, celui-ci ne relevant pas du ministère. Des réponses qui n’ont pas satisfait Franco Quirin : «Inconcevable !» Alors que le ministre est «peye pou reponn kestion», poursuit le député de Beau-Bassin/Petite-Rivière en haussant la voix.

Mahen Jhugroo le reprend : «Kot to panse to ete, la?» Reza Uteem s’interpose et apostrophe Toussaint : «Reponn ta!» Le ministre campe sur ses positions : il n’a pas ces informations.

Franco Quirin revient à la charge : combien gagnent les membres de la COJI ? Toussaint répète sa réponse. L’élu mauve balance ses papiers sur la table, le ton continue de monter : «Faux ! Manti! Laont! Incroyable! Comment tolérer ça ?» Guito Lepoigneur pose en même temps une question que le ministre ne comprend pas. «Nanye to pa konpran», intervient Quirin de son siège. Ce qui lui vaut un rappel à l’ordre de la Speaker. Jhugroo rabroue Quirin : «Ekoute…»

Bhagwan veut connaître les sommes perçues par Toussaint en tant que ministre. Maya Hanoomanjee intervient : il faut une question spécifique. Quirin n’a pas fini : «Inkonpetan! Zame enn lot minis inn fer se ki li’nn fer!» Veda Baloomoody reprend à la criée : «Incompétent !»

La prochaine question sur le Club Maurice Company s’adresse toujours à Toussaint. Quirin s’étonne encore : «Inconcevable ! On nous cache des informations.» Toussaint prend la mouche : «Kone ki to pe dir! To pe menas mwa?» «Demisione!» lui lance Quirin. Son colistier Rajesh Bhagwan est aussi de la partie : «Zwiser!» Toussaint ne se laisse pas faire : «Al bwar Lysol!», balance-t-il. Bhagwan rempile : «Zwiser!»

Les invectives fusent des deux côtés, tandis que Jhugroo cache mal son hilarité. Bhagwan est très remonté : «Twa to menas mwa?» De l’autre côté des travées, l’Attorney General Maneesh Gobin tente de calmer Toussaint. La Speaker a entre-temps suspendu la séance mais personne ne semble l’avoir remarqué. Pas même les députés mauves à côté de qui elle passe pour gagner la sortie.

Le ministre des Sports houspille encore Quirin : «Mo pena okenn leson pou pran ar twa.» Baloomoody ne le lâche pas: «Al touf ‘case’ to fer bien.» Aadil Ameer Meea rejoint ses camarades du MMM : «Ale do», lance-t-il à Tousssaint. Tandis que Bhagwan ne cesse de crier : «Ale do zwiser!»

Les députés mauves se tournent vers la Speaker et remarquent alors son absence. «An! Li’nn fini ale tou?» lâche Uteem à son camarade de parti Baloomoody. Jhugroo taquine Bhagwan : «To’nn bwar bhang, to’nn vini?! Kifer to pe fer dezord koumsa?» Ravi Rutnah s’adresse aussi au «bulldozer» : «Al bwar enn kafe…» Bhagwan n’est pas d’humeur : «Pa rant dan sega.» Le Deputy Chief Whip ne s’en émeut pas, il est même amusé : «Mo pa rant dan sega ni dan seggae. I’m on my own like a Tarzan boy.»

Cinq minutes après la suspension de la séance, la Speaker revient. L’hémicycle a retrouvé son calme.