« Vidya Narayen a beaucoup à contribuer », estime Paul Bérenger. Le leader du MMM a tenu à saluer « l’attitude, le comportement et la décision » de l’ex-Ombudsperson for children, qui a, hier, refuser le poste de vice-présidente. Il estime cependant que le Premier ministre a eu des propos « insultants » pour les « ti-travayer » quand il a critiqué Menon Murday dimanche. Monique Ohsan-Bellepeau no plus n’aurait pas dû accepter de rester en poste jusqu’en mars.

Le leader du MMM est également revenu sur l’amendement avorté, dans le cadre de la loi Bhadain, quant à la nomination du directeur de l’Integrity Reporting Services Agency. Selon sa lecture de l’avis donné par l’Acting Solicitor General, la récente nomination de Rita Venkatasawmy par la présidente de la République est anticonstitutionnelle.

Paul Bérenger le maintient : les récents événements le confortent dans l’idée que sir Anerood Jugnauth est « complètement dépassé ».