Trop de flou subsiste sur de nombreux points de la réforme de l’éducation, enclenchée cette année, insiste le MMM.

La commission éducation des mauves pointe du doigt les tergiversations sur le cursus de science et d’histoire/géo, le manque de manuels d’informatique. Mais aussi le fait que les Holistic Teachers, censés notamment aider les enfants à développer leur créativité, ne bénéficient que de trois semaines de formation.

De plus, les jeunes retenus l’année dernière dans le cadre du Youth Empowerment Programme pour ce poste n’ont finalement pas été embauchés, note Françoise Labelle.

Steven Obeegadoo note avec enthousiasme l’émergence de plus en plus affirmée des collèges non « star schools » au classement des lauréats de fin de cycle secondaire. Une réussite qu’il attribue aux « bases » jetées dans le cadre de la réforme initiée sous le régime MSM-MMM.

Ces résultats brillants ne doivent pas pour autant faire oublier le fait que notre système éducatif produit un fort taux d’échec, insiste le président de la commission éducation des mauves.