Steven Obeegadoo estime que la réforme de la ministre de l’Education est en train d’être votée sans que ses éléments essentiels ne soient discutés. Le président de la commission éducation du MMM affirme ainsi que Leela Devi Dookun-Luchoomun n’a pu expliquer clairement le fonctionnement des futures académies jusqu’ici. Il estime également que la décision de séparer les élèves dans deux filières après l’équivalent de la Form III actuelle est irréfléchie.

Le MMM accuse aussi la ministre d’être « tombée sur la tête », vu sa décision de faire amender la loi régissant le fonctionnement des collèges privées du pays. Pour Obeegadoo, cette réforme permettra au ministère d’exercer une grande emprise jusque sur les décisions administratives.