La réforme est engagée dans la fonction publique. Des comités de transformation, a indiqué le ministre de tutelle Eddy Boissezon, sont en place dans les divers départements. Des comités sur lesquels des délégués syndicaux, là où il y en a, sont appelés à siéger.

Une réunion est prévue le mois prochain, a indiqué Eddy Boissezon, avec les responsables des comités pour faire le point sur les plans qu’ils ont élaborés à leur niveau. Le ministre de la Fonction publique assistait, le jeudi 10 mai, à l’assemblée générale de la Government Office Attendant Union (GOAU).

Narendranath Gopee, syndicaliste, est d’accord avec le besoin de transformation dans la fonction publique. Faisant ressortir qu’il faut se débarrasser de certains réflexes hérités de l’époque coloniale. Les mutations annoncées permettront, espère le président de la Federation of Civil Service and Other Unions, d’avoir des «services plus modernes, plus efficaces» dans la Fonction publique.

Mahendrasingh Barosa, qui préside le GOAU, souligne la nécessité de respecter les tâches dévolues aux auxiliaires de bureau. Une dérive possible étant que les hauts fonctionnaires leur confient des tâches personnelles.