L’été sera chaud, a prévenu la météo. Il existe aussi des risques de flash floods. Le ministère craint donc que ces conditions favorisent la prolifération de moustiques, vecteurs du chikungunya, de la dengue et de la malaria. Des maladies qui risquent de poser un véritable problème sanitaire à Maurice d’autant, explique Lormus Bundhoo, que la Chine, la Malaisie, l’Inde et la Thailande font face à de « severe unprecedented outbreak » de la dengue et du chik.

Face à ces « dangers potentiels », le ministère de la Santé a donc pris toute une série de mesures, dont la mise sur pied de diverses task forces. Leurs missions : mettre en place un programme de nettoyage, sensibiliser de la population sur les risques encourus et servir des notices of improvement aux citoyens qui ne se seront pas encore débarrassés de sites de ponte des moustiques.