Trois décennies depuis que le Mauritius Examinations Syndicate (MES) est entré en service. Cet événement a été célébré lors d’une cérémonie officielle en présence du ministre de l’Education, Vasant Bunwaree, et des représentants de plusieurs comités d’examen. L’occasion pour les différents intervenants de saluer le progrès de cette institution. Et de récompenser les collégiens mauriciens classés au niveau mondial au niveau des O- et A-Levels.

Mais il a surtout été question des projets auxquels doit s’atteler, à court terme, le MES. Comme l’a souligné le directeur général de Cambridge International Examinations, Michael O’Sullivan, les écoles doivent préparer les élèves à faire face à des obstacles qu’ils ne rencontrent pas encore aujourd’hui.

C’est dans cette optique qu’est introduit officiellement le HSC Pro. Ce programme sur deux ans permettra aux jeunes qui l’auront choisi d’être placé en entreprise. Le MES se met aussi à l’heure du digital à travers l’utilisation du e-marking et de l’Item Banking. Deux outils destinés aux examinateurs qui permettront respectivement de corriger des copies en ligne et de créer son questionnaire à partir de questions déjà utilisées.