Depuis 1996, la Chambre de Commerce et d’industrie de Maurice a mis en place son Arbitration and Mediation Centre (MARC). Cette instance de résolution plus rapide de litiges commerciaux par le biais de l’arbitrage externalise désormais ces services au MARC Court.

Lancé cette semaine, le tribunal d’arbitrage sera présidé par Neil Kaplan. La réputation de ce dernier dans l’arbitrage commercial n’est plus à faire. Il compte une vingtaine d’années d’expérience dans ce domaine, et a notamment été juge de la Cour suprême à Hong Kong. Il est d’ailleurs surnommé le «père de l’arbitrage à Hong Kong».

L’arbitrage offre de réelles perspectives pour Maurice, a noté Jacques Tsang Man Kin la semaine dernière, à l’occasion d’un atelier de travail sur l’efficacité de l’arbitrage organisé par la MCCI. Pour que le pays puisse attirer notamment des entreprises africaines, poursuit le président du Bar Council, ses professionnels doivent s’ouvrir aux autres cultures et langues du continent.

La MARC Court aura, entre autres responsabilités, celle de désigner le tribunal arbitral si les parties n’arrivent pas à trouver un accord.

Outre Neil Kaplan, elle comprend David Rivkin, président sortant de l’International Bar Association ; Klaus Sachs, expert allemand réputé dans l’arbitrage ; Cheng-Yee Khing, qui a été directrice et conseil du secrétariat de la Cour international d’arbitrage de Hong-Kong ; Achille Ngwanza, qui enseigne le droit et agit aussi comme arbitre et consultant ; Marike Paulsson, qui est directrice de l’Institut international d’arbitrage de la University of Miami School of Law.

Aisha Abdallah cepartenaire chez Anjarwalla & Khanna (à Nairobi) fait également partie de la MARC Court, tout comme Roger Wakefield, directeur du Werksmans Attorneys Litigation and Dispute Resolution Department ; Makhdoom Ali Khan, qui a été Attorney General du Pakistan ; Funke Adekoya, partenaire de la firme angolaise AELEX ; ainsi que Mathieu de Boisséson, expert en arbitrage international.

En sus de la MARC Court, le centre d’arbitration et de médiation a mis en place un Advisory Board.