« Ce projet ne se fera pas. » Ivor Tan Yan, syndicaliste, en est convaincu. Le projet de raffinerie de pétrole à Albion, prévient-il, subira le même sort que Betamax : le contrat sera résilié, mais cette fois sous la pression des habitants de la côte Ouest.

La population d’Albion mais aussi de Rivière-Noire, de Port Louis et de Pointe-aux-Sables est concernee, dit le syndicaliste qui s’est joint au Kolektif Say No to Petroleum Hub. Ce regroupement s’inquiète des conséquences d’un tel projet sur l’environnement mais aussi sur la santé des habitants.

Jean José Bax, membre du collectif, pointe ainsi du doigt la contradiction entre les engagements de Maurice à la COP21 et la volonté affichée du gouvernement de maintenir ce projet.

Le regroupement déplore également l’absence de consultations avec les habitants. Un courrier adressé au Premier ministre et demandant des explications sur ce projet est resté lettre morte.

En attendant, la mobilisation citoyenne se poursuit. Le collectif a organisé une pétition en ligne réclamant l’annulation du projet de construction de la raffinerie. Des tracts sont distribués. Et une réunion d’explication et de mobilisation est prévue le jeudi 17 novembre, au Nautilus, à Albion.

Photo : Jean José Bax, Georges Brelu-Brelu et Ivor Tan Yan.