Les assurances de Pravind Jugnauth n’ont pas suffi. Des Agaléens, mais aussi d’autres citoyens rassemblés à leurs côtés, s’inquiètent du sort de l’archipel suivant la signature d’un accord avec l’Inde pour des projets d’infrastructures. Celui-ci porte notamment sur l’aménagement d’une plus grande piste d’atterrissage et d’une jetée moderne pour assurer une meilleure connectivité aérienne et maritime.

Le Kolektif pou Agalega réclame la publication du Memorandum of Understanding et de tout autre accord liant les deux Etats. De même que le Detailed Project Report sur l’archipel. Un courrier en ce sens daté du 22 juin et adressé au Premier ministre est resté lettre morte, explique Sybille Menbodowah de l’Association Génération Agalega. Le Kolektif souhaite aussi rencontrer le Premier ministre pour discuter des conditions de vie des Agaléens.