Follow Us On

Slider

Environ une cinquantaine de participants ont répondu présent à la marche organisée dans les rues de Port-Louis à l’initiative du Kolektif 420 pour réclamer des mesures en faveur du gandia à usage médical ce samedi 8 juin. Une des participantes, Priscilla Marianne, explique que son enfant âgé de 15 ans souffre d’épilepsie. Elle espère que cette marche poussera le gouvernement à voter une loi qui permettra à son enfant de bénéficier d’un nouveau traitement.

Kunal Naik, citoyen engagé et qui est actif au sein du Collectif urgence toxida (CUT), rappelle, lui, la position de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) sur le cannabis médical. C’est le même argument avancé par l’avocat Anoup Goodary. Le psychiatre Taroonsing Ramkoosalsing précise, de son côté, que des spécialistes devraient se concerter pour se pencher sur la question. Il déplore par la même occasion les ravages de la drogue synthétique.

Facebook Comments