Son but affiché : donner plus de visibilité aux recherches faites à l’université de Maurice. Mais aussi, explique Romeela Mohee, identifier les besoins des industries pour les aider à développer des produits innovants. Le Knowledge Transfer Office (KTO) a été mis en place au campus du Réduit depuis un an.

Pour marquer cette première année d’existence, une cérémonie a eu lieu, ce matin, en présence du ministre des Technologies. L’occasion de lancer un livret listant les diplômés ayant obtenu leurs MPhil ou ou leur doctorat à l’UoM depuis 1992.

Etienne Sinatambou rappelle que le KTO favorise la « synergie entre les secteurs public, privé et académique dans le domaine de l’innovation ».

Cette journée a aussi vu la tenue d’un atelier de travail sur le tourisme durable.