C’était une réunion qui se voulait discrète mais importante. Plus de 200 membres de l’organisation socioculturelle étaient ainsi réunis hier soir à Calebasses pour écouter plusieurs hommes politiques. Anil Bachoo, Arvin Boolell, Mukhesswur Choonee, Alan Ganoo et Rajesh Bhagwan se sont tour à tour relayés autour du thème de l’unité nationale.

Si pour les membres du MMM, il s’agissait surtout de dépeindre Paul Bérenger comme un responsable politique n’ayant jamais « blessé » la communauté majoritaire du pays, Anil Bachoo a, lui, estimé que le chef des mauves a toujours répondu présent lorsqu’il a été sollicité pour des œuvres relatives à la communauté. Il fallait toutefois aussi rassurer ceux présents sur le rôle que jouera Navin Ramgoolam, s’il accède au poste de président d’une 2e République. C’est Arvin Boolell qui s’est chargé de disserter sur un rééquilibrage des pouvoirs qui n’est en rien défavorable au futur président, selon le ministre des Affaires étrangères.

Si le discours des hommes politiques était attendu, celui du président du Human Service Trust (HST), Sooroojlall Bissessur, l’était tout autant. En effet, le HST a pris l’habitude d’afficher ouvertement son soutien à un bloc politique lors des élections générales. Ainsi, en 2000, c’est le Remake qui avait obtenu son soutien, tandis qu’en 2005 et 2010, c’est l’équipe dirigée par Navin Ramgoolam qui avait été adoubée par la hiérarchie de l’organisation socioculturelle. Cette année, a précisé Sooroojlall Bissessur, le HST a décidé de soutenir conjointement Navin Ramgoolam et Paul Bérenger.

Ce soutien public arrive au moment où la Mauritius Sanatan Dharma Temples Federation (MSDTF), à travers son président Somduth Dulthumun, ainsi que la Voice of Hindu (VOH) émettent des doutes sur le rééquilibrage des pouvoirs entre le président et le Premier ministre de la 2e République. Moins influente que la MSDTF, le HST bénéficie néanmoins d’une réputation d’ouverture. Notamment à travers ses activités, comme ses centres ayurvédiques et maisons de retraites, ouvertes à toutes les composantes de la population.

« C’était intéressant de constater que tous les hommes politiques présents ont tenu un discours progressiste basé sur l’unité nationale. Il est aussi intéressant de voir que Ganoo et Bhagwan sont invités, alors qu’auparavant leur présence n’aurait pas été appréciée », se félicite une personne ayant assisté à la réunion.

Si Somduth Dulthumun ou les dirigeants de la VOH n’étaient pas présents à la réunion, la venue d’un responsable de la Hindu House, réputée proche du MSM, en a intrigué plus d’un lors de la rencontre. De là à penser qu’une tentative de contrebalancer l’influence de la MSDTF ou de la VOH est en cours, il n’y a qu’un pas.

Un pas qu’un des responsables de VOH n’a pas manqué de franchir. S’épanchant sur Facebook tard hier soir, celui-ci a en effet laissé entendre que le but de la réunion de Calebasses était de « pass dubeur » afin que le HST demeure dans les bons cahiers d’un éventuel gouvernement PTr-MMM.