L’amendement constitutionnel est censé être un « mécanisme contre le communalisme ». Pourtant, les partis qui l’ont voté, souligne Cehl Meeah, donneront l’ordre à leurs candidats aux prochaines élections, de déclarer leur communauté. « C’est une absurdité », a affirmé le leader du FSM ce matin lors d’un point de presse.

Le député de la circonscription no 3 (Port-Louis Maritime/Port-Louis-Est) a également commenté les propos de Somduth Dulthumun hier. Ce dernier a interpellé le Premier ministre, hier lors d’une conférence de presse, pour que le projet CT Power se concrétise. Si Cehl Meeah a dit ne pas être d’accord avec Dulthumun sur sa « façon de traiter ce sujet », il se rallie par contre à lui sur le fait que l’économie ne peut rester « sous le contrôle de l’oligarchie sucrière uniquement ».

Enfin, Cehl Meeah est intervenu sur le conflit à Gaza. Le leader du FSM a « réitéré » son « adhérence » à ce que prône Lalit. Notamment que le gouvernement mauricien doit « suspendre immédiatement toute relation avec Israël ».