Les fondamentaux économiques du pays sont « solides », selon Mauro Mecagni, chef de mission du Fonds monétaire international (FMI), actuellement en visite à Maurice. A l’issue de ses consultations dans le cadre du rapport Article IV sur Maurice, la délégation du FMI estime que le pays peut atteindre un taux de croissance d’environ 4% en 2016 et les années suivantes. Mecagni prévient toutefois que cette performance nécessitera des efforts particuliers afin de contrôler la dette publique ainsi que des initiatives visant à soulager les Mauriciens les plus pauvres.

Si la dette publique est à surveiller, le FMI préconise également des investissements conséquents dans le domaine de la connectivité. Aussi bien pour une meilleure pénétration d’Internet dans le pays que pour le rehaussement du réseau routier.