Le parti au papillon avait demandé un early trial. Le Constitutional Challenge de Rezistans ek Alternativ sera finalement pris sur le fond le 3 novembre prochain, en Cour suprême. Le parti politique conteste l’obligation faite aux candidats à une élection de déclarer leur appartenance ethnique.

Le comité parlementaire sur la réforme électorale, fait ressortir Aichah Soogree, « n’a montré aucune volonté pour adresser la question de la classification communale ». Cela alors que ce point faisait partie des terms of reference du comité.

Rezistans ek Alternativ réitère son appel aux citoyens solidaires de son action contre le communalisme et le Best Loser System pour qu’ils les rejoignent.