Les lois du travail protègent beaucoup trop les patrons et pas suffisamment les employés. Haniff Peerun, président du Conseil des Syndicats (CDS) estime que les travailleurs se retrouvent dorénavant sans défense depuis les nouveaux amendements à la Employment Rights Act. Le syndicaliste estime qu’ils permettent aux employeurs de licencier leurs employés à leur guise.  Hier, jeudi 11 octobre, le CDS a organisé une manifestation pacifique afin de protester contre la modification de la loi.