Maurice peut s’inspirer du modèle américain. En démarrant le décompte des voix le jour même des élections. Le Commissaire électoral se dit d’ailleurs « un grand partisan » de ce système. La réflexion à ce sujet est de mise, dit Irfaan Rahman.

Rodrigues pourrait être le terrain idéal pour expérimenter le comptage le jour du scrutin. Le sujet a été abordé avec les partis politiques de l’île, indique le Commissaire électoral. S’il y a consensus, dit-il, le système pourrait être mis en place dès les prochaines élections dans l’île, l’année prochaine.

Irfaan Abdool Rahman assistait ce matin, comme nombre d’invités, au petit-déjeuner donné par l’ambassade américaine dans le cadre des élections présidentielles. Celles-ci ont vu Donald Trump être élu 45président des Etats-Unis, devant Hillary Clinton qui partait pourtant favorite.

Fazila Maudave de Mézières, pro-Trump, n’est pas aussi « pessimiste » que certains quant aux quatre prochaines années. Même si le républicain a présenté un programme « très populiste ».

Saffiyah Edoo rappelle, pour sa part, qu’il faut respecter le résultat des urnes et de l’exercice démocratique. Elle a bénéficié, en 2015, de l’International Visitor Leadership Program mis en place par l’ambassade américaine.

« Nous avons entièrement dans nos institutions, dans la force de ces institutions », a déclaré Melanie Zimmerman. La chargée d’affaires de l’ambassade américaine estime que le changement qui s’est effectué à la Maison Blanche n’affectera en rien les relations entre Maurice et les Etats-Unis qui durent depuis « 222 ans ». « Nos relations sont longues et durables. Et je ne pense pas que cela changera », affirme Melanie Zimmerman.