Follow Us On

Slider

Le Central Electricity Board (CEB) accueillera bientôt des techniciens comoriens pour leur offrir une formation poussée dans le cadre de l’installation prochaine d’une centrale électrique dans l’archipel. Cette initiative est en ligne droite des avenues de coopération entre les compagnies d’électricité de la région réunies au sein du Club des électriciens de l’océan Indien.

Ce regroupement a été rendu possible à travers le programme Energies de la Commission de l’océan Indien (COI) et a pour objectif de permettre un échange de connaissance entre les sociétés d’électricité nationales des Comores, de Madagascar, de Maurice, des Seychelles et La Réunion. La venue des techniciens des îles aux parfums a été évoquée ce jeudi 11 avril par Chavan Dabeedin, directeur technique du CEB au 2e Forum des énergies durables organisé par la Région Réunion et la COI à Saint-Denis, à l’île sœur.

Il explique également que la société électrique de la Grande île, la Jirama, est très intéressée à apprendre de l’expérience mauricienne. Notamment parce que Maurice couvre l’ensemble de son territoire en fourniture électrique depuis 1982 pour 456 000 abonnés alors que le taux d’accès à l’électricité à Madagascar pour une surface de 587 295 km2 ne représente qu’une marge de 16% pour 500 000 clients.

Le CEB s’inspire des activités d’Electricité de France (EDF) à La Réunion. Plus particulièrement dans le domaine des énergies renouvelables, du recours à des batteries pour stocker l’énergie produite à travers les panneaux photovoltaïques et de l’utilisation d’un «advanced distribution management system» (ADMS). Ce système de gestion de panne sur le réseau à basse tension permettra d’effectuer des réparations à partir d’un simple clic au lieu de dépêcher une équipe de techniciens sur le terrain pour repérer la panne.

Chavan Dabeedin, Transmission & Distribution Manager au CEB, est intervenu au forum ce matin du jeudi 11 avril sur le challenge lié à l’intégration des énergies renouvelables intermittentes et l’utilisation du système de stockage à travers des batteries. Alors que l’île sœur dispose de batteries d’une capacité de stockage de 170 MW pour l’électricité produite à travers l’énergie solaire, celle de Maurice n’est que de 4 MW. Le CEB a lancé un appel d’offres pour que sa capacité de stockage atteigne les 14 MW.

[de La Réunion]

Photo : maisons-monde.com

Facebook Comments

1er étage, Bâtiment Jamalacs,
Rue du Vieux Conseil, Port Louis

Rédaction : [email protected]
Publicité : [email protected]

Téléphone :  212 75 90
Fax :  212 74 91

More in Main sliders, News, Videos
[Vidéo] Inondations à Fond-du-Sac : Gungah répond aux critiques

Ce n’est pas l’argent mais l’acquisition de terrains à Fond-du-Sac qui retarde les travaux des drains dans ce village. C’est...

Close