Depuis que les travaux durent à Bain-des-Dames, les habitants se disent fortement incommodés. En cause : le bruit, la poussière que génèrent les travaux à la centrale St Louis, à proximité, dans le cadre de la construction d’un parc de réservoirs d’huile lourde (tank farm).

Leurs maisons aussi subissent les contrecoups des activités du chantier à proximité, disent-ils. Murs lézardés, toits abîmés… Des griefs qu’ils disent avoir porté à l’attention du Central Electricity Board (CEB).

Des habitantes du quartier avaient d’ailleurs manifesté, ce 8 mars, pour rappeler à l’opinion publique et aux autorités les désagréments que leur causent ces travaux.

Le fournisseur d’électricité, par le biais de l’agence Media Talks, assure être à l’écoute des doléances des résidents. Depuis deux semaines, explique Radha Rangasamy-Jean Louis, des officiers de la firme Mega Design Consulting Engineers inspectent, pour le compte du CEB, les maisons pour y relever les dégâts causés. C’était le cas ce vendredi 10 mars.