L’actuel conseil d’administration du Media Trust tire sa révérence. Son mandat de deux ans a pris fin ce 30 juin. L’occasion pour l’équipe sortante de faire le bilan mais aussi de plaider pour une continuité dans les actions entreprises.

Depuis la remise sur pied de cet organisme publique chargé de la formation des journalistes, 104 confrères ont pu bénéficier des sessions organisées avec des formateurs locaux ou étrangers. Tandis que le grand public, dont des collégiens et étudiants, ont pu assister à diverses conférences animées par des professionnels locaux ou internationaux sur les défis et enjeux du métier.

Lindsay Rivière note toutefois que le budget est insuffisant. Des Rs 3 millions allouées par l’Etat, près de la moitié est engloutie par les charges administratives, explique le président sortant du Media Trust. Qui précise que le board qu’il a dirigé en toute indépendance a refusé de percevoir toute rémunération. Or, au vu de ce qui a été accompli jusqu’ici, dont l’institution du Prix Nicolas Lambert (voir les lauréats ici et ici), cette enveloppe devrait passer à «Rs 5 millions ou Rs 6 millions», estime Rivière.

Cette dotation accrue permettra notamment, explique-t-il, de pérenniser le partenariat conclu avec le Centre de formation et de perfectionnement des journalistes pour la formation continue gratuite des confrères locaux, jeunes ou plus aguerris de Maurice et de Rodrigues. Mais aussi d’ouvrir ces séances aux confrères de l’océan Indien et assurer la formation de formateurs. Et d’élargir le partenariat avec des pays amis.

L’équipe sortante a noué une collaboration fructueuse avec les ambassades de France et des Etats-Unis, qui a notamment contribué à consolider le centre de documentation du Media Trust, de même que le Haut-commissariat de l’Inde. Une coopération qu’elle souhaite voir s’étendre à d’autres pays.

Lindsay Rivière a aussi lancé un appel aux directions des entreprises de presse pour plus d’engagement auprès du Media Trust. Celui-ci, explique-t-il, a besoin d’un plus grand soutien ainsi que «de plus de coordination et d’harmonie dans l’effort de formation».

Les représentants des journalistes élus, il reste au bureau du Premier ministre de nommer un nouveau président ainsi que les représentants des ministères des Finances et de celui responsable de l’information.

Photo : Lindsay Rivière, président sortant du Media Trust, est entouré de Michaëlla Seblin et de Jacques Maunick.