Nando Bodha et d’autres responsables de l’Alliance Lepep estiment que contrairement à celle du bloc rouge-mauve, leur campagne reçoit l’adhésion des électeurs sur le terrain. Ils en veulent pour preuve la bonne fréquentation de leurs rassemblements en marge de leur meeting à Vacoas, ce dimanche. Si Nando Bodha constate un « feel good factor » au sein de l’alliance, Mahmad Kodabaccus estime, lui, que Navin Ramgoolam et Paul Bérenger multiplient les « contradictions ».