Kaviraj Bokhoree affiche ses ambitions politiques. S’il pense briguer le siège laissé vacant par Roshi Bhadain à Belle-Rose/Quatre-Bornes, l’avoué n’officialisera sa candidature qu’à l’émission du writ of election pour… une partielle ou les législatives.

Face à la presse, ce vendredi 4 août, Bokhoree s’est insurgé contre le modèle dynastique qui, dit-il, marque le paysage politique. L’avoué lance un appel aux leaders des principales formations en vue de «partis plus ouverts» aux jeunes professionnels. A ces derniers, Bokhoree demande de le contacter : «Il manque un vrai Macron à Maurice.»