Follow Us On

Slider

Malgré un jugement de la Cour suprême en leur faveur, ils ne pourront plus opérer hors du Champ-de-Mars. Cela suite au Budget 2019-2020. C’est ce qu’avancent les huit bookmakers «off-course». Ils étaient face à la presse le lundi 17 juin, au siège du Mauritius Turf Club à Port-Louis. Le porte-parole de l’association, Roshan Jerhul, avance que le Premier ministre Pravind Jugnauth favorise Jean Michel Lee Shim, patron de SMS Pariaz, en essayant de «contourner le jugement obtenu». «Nous sommes contre ce favoritisme d’octroyer le monopole de fixed-odds betting à M. Lee Shim», a soutenu Jehrul.

Les amendements proposés par le Premier ministre lors de la présentation du Budget, il y a une semaine, mettent en péril leurs licences off-course, soutiennent ces bookmakers mécontents. Et de souligner une contradiction : «Pravind Jugnauth et son gouvernement ont signifié l’intention d’éliminer la ‘nasion zougader’. Depuis leur venue au pouvoir, c’est tout le contraire.»

Les bookmakers lancent toutefois un appel à Pravind Jugnauth afin qu’il revoit sa proposition. Au cas contraire, ils menacent d’alerter l’opinion internationale sur cette «injustice» et de lancer «une action de révolte pacifique». Leur licences doivent expirer le 15 août.

Facebook Comments