La National Trade Union Confederation prépare actuellement ses recommandations pour le Budget 2018-2019. L’aspect social doit en être une des préoccupations majeures, insiste son président Radhakrishna Sadien. La situation actuelle sur ce plan est «inacceptable», dit-il.

«Nous devons aussi nous assurer que le développement ne se fasse pas au détriment de l’environnement», plaide le syndicaliste. Qui insiste, par ailleurs, pour que les amendements aux lois du travail soient rendus publics en amont de leur introduction au Parlement.

La réforme dans le secteur de l’eau est un autre point de discorde pour la NTUC. La venue d’un partenaire stratégique pour la Central Water Authority est synonyme de sa privatisation, estime le syndicat. Et, partant, de l’eau. Or, cette ressource est un «bien naturel» qui «doit rester entre les mains de la population, à travers le gouvernement», fait valoir Sadien.