Les 3500 places de la salle principale et les 1400 autres du hall du Centre Swami Vivekananda de Pailles étaient toutes prises. L’Alliance de l’Unité et de la Modernité a réussi à mobiliser ses troupes pour le congrès des femmes organisé aujourd’hui.

Sheila Bappoo a défendu le bilan du gouvernement sortant sur la défense des droits de la femme et de l’enfant . Tandis que Lysie Ribot s’est elle attardée sur les initiatives qu’un gouvernement PTr-MMM compte prendre pour mieux protéger les femmes en détresse mais aussi leur permettre d’accéder à un emploi rémunérateur.

Paul Bérenger a lui insisté sur la place que les femmes prennent déjà et prendront davantage à l’avenir dans la sphère politique. Pour lui, la réforme électorale permettra non seulement d’assurer une meilleure représentation féminine au Parlement mais aussi de leur ouvrir les portes pour accéder au poste de Premier ministre ou même de chef de l’Etat.

Navin Ramgoolam lui a axé son intervention sur les mesures que le bloc PTr-MMM compte prendre s’il arrive au pouvoir. Il a ainsi insisté sur la nécessité de mieux prendre en charge les femmes en situation précaire ou victimes de violence. Le leader du Parti Travailliste a également annoncé la création d’un hôpital spécialisé dans le traitement des femmes et des jeunes filles.