Permis à points, carte d’identité biométrique, introduction d’un salaire minimum, augmentation de la pension de vieillesse, déclaration des avoirs, syndicat pour les policiers, éradication de la pauvreté, lutte contre la drogue… Les chefs de file du MSM, du PMSD et du Muvman Liberater ont présenté les mesures phares de leur programme gouvernemental à la foule présente, ce dimanche 12 octobre à Vacoas, au meeting de l’Alliance Lepep.

Parmi les dossiers auxquels s’attaquera un éventuel gouvernement de l’Alliance Lepep dès sa prise de fonction : celui du permis à points qui, selon sir Anerood Jugnauth, n’a été instauré que pour « gagn larzan pou grosi lakes gouvernman ». Il a également promis que la police et l’ICAC pourront faire leur travail « en toute indépendance », et que les membres de la force policière pourront se syndiquer.

Xavier Duval, leader des bleus, a indiqué que la « priorité du nouveau gouvernement » sera lle pouvoir d’achat. Il a aussi souligné la nécessité de se pencher sur « les pauvres, bann malere », notamment avec la construction de logements sociaux et la mise à disposition de terrains.

Ivan Collendavelloo, à la tête du Muvman Liberater, s’est pour sa part appesanti sur la question de l’emploi, surtout des  jeunes.