Follow Us On

Slider

C’est Anil Gayan du Muvman Liberater qui a expliqué aujourd’hui la nécessité pour l’institution chargée de veiller au bon déroulement des élections et de la campagne d’assumer ses responsabilités. Car selon lui, l’Electoral Supervisory Commission est souvent accusée d’inaction.

Selon le juriste, la Constitution et la Representation of People Act assurent à l’Electoral Supervisory Commission des pouvoirs de contrôle sur les élections et qu’il doit de ce fait « faire son travail ».

Facebook Comments

1er étage, Bâtiment Jamalacs,
Rue du Vieux Conseil, Port Louis

Rédaction : [email protected]
Publicité : [email protected]

Téléphone :  212 75 90
Fax :  212 74 91

More in News, Videos
[Vidéo] Ramgoolam et Bérenger précisent leurs intentions sur le constructeur et l’opérateur du métro léger

Ce n’est pas encore fait. Si l’Inde consent à accorder à Maurice des lignes de crédit pouvant aller jusqu’à 830...

Close