C’est Xavier Duval qui s’est chargé d’émettre la première salve de critiques à l’encontre du manifeste électoral de l’Alliance de l’unité et de la modernité, dévoilée plus tôt. Pour le leader du PMSD, que ce soit sur la révision du permis à point que sur les logements sociaux en passant par les repas chauds pour les écoliers, l’alliance rouge-mauve a « copié » les mesures déjà présentées par le bloc dirigé par sir Anerood Jugnauth.

Le leader de l’Alliance Lepep a, lui, dénoncé une nouvelle fois la critique émise par Navin Ramgoolam à l’égard d’Ameenah Gurib Fakim, pressentie pour être présidente de la République si SAJ arrive au pouvoir. Pour ce dernier, le Premier ministre devrait présenter des excuses pour avoir mis en doute les compétences de l’universitaire, alors qu’il avait lui-même recommandé qu’elle soit décorée par la République.