Le parti de gauche insiste. Contrairement à ce que laissent entendre certains, Lalit n’est pas resté inactif. Bien au contraire. Il a présenté aujourd’hui son programme électoral, qui sera disponible en ligne ici dans environ deux semaines. Et souligne notamment vouloir mettre en place « enn ‘Leta travayer’ ». Il égratigne, au passage, Ashok Subron, Jack Bizlall et « lezot sindikalist-popilist » qui, selon ce parti, ont des buts similaires à ceux de l’alliance rouge-mauve.

En marge des prochaines élections générales, le parti a également lancé une série de vidéos sur YouTube. Où ses membres expliquent, entre autres, ses différentes prises de position.

Le parti compte présenter au moins 1 candidat par circonscription, Rodrigues inclus. L’objectif ultime étant de se faire élire non pas en tant que membre du gouvernement mais d’accéder au Parlement comme « opposition parlementaire et extraparlementaire », explique Lindsey Collen.