La suite de l’enquête sur «Lalang Gate» pourrait révéler «beaucoup de surprises», à en croire Dick Ng Sui Wa. Pour qui Kalyan Tarolah, qu’il représente, «devra être traité comme un plaignant»… «à un certain stade».

Le Parliamentary Private Secretary est reparti du Central Criminal Investigation Department en homme libre, ce lundi 16 octobre. Ayant terminé son audition aux Casernes centrales vers 15h50. Il y a été entendu par les enquêteurs et son portable examiné à l’IT Unit.

Peu bavard, sur les conseils de son avocat, le Parliamentary Private Secretary ne se prononce pas sur son éventuelle démission. «L’heure venue, on verra», s’est-il contenté de dire aux journalistes qui l’interrogeaient.