L’enquête policière sur Kalyan Tarolah suit son cours. «Je ne pense pas que cela serait juste d’arrêter quelqu’un uniquement sur la base d’une complainte à la police», a répondu sir Anerood Jugnauth à Reza Uteem. Le député mauve voulait savoir pourquoi le député de Montagne-Blanche/Grande-Rivière-Sud-Est n’a pas encore été appréhendé alors qu’il fait l’objet d’allégations sérieuses pour des délits «arrestable».

Hassenjee Ruhomaully a été arrêté suivant une plainte de Showkutally Soodhun, a contré Reza Uteem. Et de s’interroger sur la politique de deux poids, deux mesures, quand il s’agit de membres de la majorité gouvernementale.

«I don’t control anybody in this House», a fusé la réponse, laconique, du ministre mentor à Rajesh Bhagwan qui voulait l’assurance qu’il n’y aurait pas de cover-up dans cette affaire.

Kalyan Tarolah est empêtré dans une affaire de sexting avec Latchmee Devi Adheen. Celle-ci affirme que l’ancien Parliamentary Private Secretary, qui a démissionné dans le sillage de cette affaire, lui avait promis de l’emploi dans un corps paraétatique.