Les syndicats de la compagnie d’aviation nationale sont très remontés contre Showkutally Soodhun. En cause : ses propos à l’effet que voyager sur Air Mauritius est « dégradant ». Pour les délégués rassemblés devant le Paille-en-queue, ce vendredi, les « commentaires » de Soodhun sont « non fondés » mais, surtout, « insultants » pour la compagnie, ses employés et le pays.

Showkutally Soodhun, avance l’ensemble des syndicats, n’a pas à « interférer » dans les affaires d’Air Mauritius car il n’en est pas le responsable. La compagnie d’aviation nationale, rappellent-ils, est sous la charge du Premier ministre. Et de s’interroger sur le rôle du conseil d’administration et des directeurs alors que « le ministre du Logement et des Terres fait des deals avec Emirates ». D’autant, poursuivent les syndicats, que la compagnie dubaïote n’a fait que rogner dans les parts du marché d’Air Mauritius sur l’Europe au lieu de ramener des voyageurs de nouveaux marchés que sont Dubayy et le Moyen Orient.

L’Air Mauritius Intersyndical interpelle le Premier ministre pour réclamer la révocation de Soodhun. Et que l’accord avec Emirates soit dévoilé dans son intégralité.

L’Air Mauritius Intersyndical regroupe : l’Air Mauritius Staff Association, l’Union of Employees of Air Mauritius Ltd, la Private Transport Employees Union, l’Air Mauritius Cabin Crew Association et l’Air Mauritius Technical Services Staff Union.