La directrice de Seaton Investment peut rentrer chez elle aujourd’hui. La magistrate K. Sockalingum-Juwaheer, devant qui la fille du fondateur du groupe BAI a comparu en Cour de district de Curepipe, a fixé le montant de la caution à Rs 125 000 et celui de la reconnaissance de dette à Rs 5 millions pour chacune des trois charges retenues contre Laina Rawat.

Arrivée en Cour aux alentours de 12h30, Laina Rawat est apparue abattue. Son époux Brian Burns, qui a lui aussi était arrêté dans le cadre de l’enquête sur l’affaire BAI, était présent en Cour pour la soutenir.

Laina Rawat devra se présenter au poste de police le plus proche de son domicile trois fois par semaine. Soit lundi, mercredi et vendredi, entre 6h et 20h. En outre, elle n’est pas autorisée à quitter le pays avant la fin des investigations. Elle a d’ailleurs proposé de remettre ses passeports à la police, ce qui devrait être fait demain.

Dans son argumentation, Yahia Nazroo a fait valoir que sa cliente a un casier vierge. Et qu’elle collabore pleinement avec la police. La police n’a pas objecté à ce que Laina Rawat soit remise en liberté.

Laina Rawat est poursuivie pour conspiracy to defraud, money laundering et fraudulent use of company property.