Académiciens et activistes sont réunis aujourd’hui pour discuter de la crise écologique. Pour cette 3e édition de sa conférence annuelle, le Centre for Alternative Research and Studies les invite à discuter du rôle des sciences sociales dans la crise écologique, de l’impact de l’agriculture intensive sur la planète, mais aussi des rôles des politiques, des académiciens et des médias.

Les principaux animateurs de cette journée de discussion à l’Open University sont Richard York, sociologue et Director of Environmental Studies Program à l’université d’Oregon ; Mariam Mayet, qui a fondé et dirige en Afrique du Sud l’African Center for Biodiversity ; ainsi que Brian Ashley, directeur de l’Alternative Information and Development Centre, en Afrique du Sud.

Les intervenants mauriciens : Babita Thannoo, chargée de cours à l’université de Maurice ; Ibrahim Koodoruth, sociologue ; Joslyn Gebert ; Vincent Florens, Associate Professor en écologie à l’Université de Maurice (UoM) ; Michael Pompeia, doctorant à l’Open University en «branding» et politique ; Khalil Elahee, spécialiste en énergie à l’UoM ; Tania Diolle, chargée de cours en science politique à l’UoM ; ainsi que l’océanographe Vassen Kauppaymuthoo.